Archives pour la catégorie ‘Peluche’


« J’en veux »: communiqué d’Hystérix

Peluche — Article écrit par le 17 mai 2011 à 17 h 15 min

Edit : l’attaché de presse d’Hystérix avait jugé ce texte trop prématuré et léger pour qu’il soit publié, mais devant les propos des amis décomplexés de DSK, sa valeur n’en est que sublimée…

Lundi matin.

Je ne veux pas savoir ce qui c’est réellement passé avant-hier, samedi, dans la suite nuptiale 2806 du magnifique hotel Sofitel de New-York, New-York, USA.

Je ne voudrai toujours rien savoir tant que mon ami DSK n’aura rien dit, mais d’ici là, je vais quand même dire ce qu’il faut en penser; les amis, ça sert à ça.

D’abord, les femmes de ménage n’arrivent jamais seules, et ne rentrent jamais sans frapper, il n’y a que les call-girls qui font ça, nous le savons tous dans le milieu. Alors faut pas s’étonner. Et oui, moi je vis dans le réel on va pas me la faire, mais le bouseux moyen il sait pas ça, il faut tout lui expliquer. En tout cas, si ce genre de quiproquo ce reproduit, je ne retournerai pas au Sofitel, et toc.

Je ne ferai pas non plus de basse astrologie en observant que le numéro de la chambre ne correspond à rien et qu’il faudrait donc en déduire qu’il ne c’est rien passé, et patin et couffin. (mais bordel, qu’est-ce que je raconte ? )

Ce que je sais c’est que rien n’autorise qu’on jette Domi aux chiens, il a les moyens de payer, qu’elle soit une prostituée ou pas, consentante ou pas, il va pas nous emmerder le petit personnel, même qu’elle est laide parait-il et qu’elle a une enfant à charge, alors elle prend la l’argent et elle se tait poliment, non mais on rêve ou quoi, c’est QUOI CE MONDE DE FOUS ?

Ce que je sais c’est que mon ami Domi, même mal rasé, il en reste très digne, mais que ce n’est pas une raison pour passer les images en boucle, même si il fait tout de même très bad boy sexy avec ses menottes.

Ce que je sais aussi ( j’en sais des trucs alors que rien n’a filtré, hein !) c’est que la femme à Domi est merveilleuse, jolie, bien née, excellllllente journaliste, et que tout ça la salit et que c’est dégueulasse de salir les femmes de mes amis, surtout si c’est pour faire plaisir aux gueux qui ont des femmes moches et pauvres et pas courageuses et même pas journalistes.

Ce que je sais encore et surtout c’est que mon ami Domi est un vrai ami, et depuis 25 ans que c’est un vrai ami pour la vie, et qu’avoir un bon bon copain il n’y a rien de plus beau au monde. Donc Domi il est clean, il est fidèle, il est humble, il trompe pas sa femme sans son autorisation, c’est un grand séducteur dans la lignée des Don Juan Casanova, que les femmes le lui rendent bien, sinon, c’est des coincées qui ne savent pas reconnaitre les vrais Don Juan. Ça je le sais.

J’en veux au juge américain. D’être juge. D’être américain. En France ça se passerait pas comme ça. On est civilisé en France. Mes amis n’ont jamais de problèmes avec la sainte justice français ou avec la sainte presse française. A laquelle j’appartiens. C’est dire. Car non, DSK n’est pas un justiciable comme les autres. Il appartient à la catégories des non-justiciables. C’est subtile, j’en ai conscience, mais faites un effort je vous en prie, vous n’êtes pas américains quand même ? C’est absurde de devoir répéter des évidences comme celles-ci.

J’en veux à ce système, où une bête femme de chambre, de couleur en plus, et même pas sans-papiers, peut trainer dans la boue un homme comme mon ami Domi, alors qu’elle n’a aucune relation, ni diplôme, ni carte VIP. C’est sidérant.

J’en veux à cette presse de caniveau qui ose relater les faits, j’espère qu’elle a honte d’elle-même et qu’elle s’excusera devant la sainte presse française qui sait se tenir, elle, et qui, même lorsque tout le monde est au courant de trucs même pas vrais, n’a jamais écrit une ligne sur mon ami Domi autrement que pour le vendre comme le futur président du groupe France. Ça c’est de la presse ! La preuve, j’en fait parti.

J’en veux en France aux opportuns qui se jettent là dessus comme des chiens, ils n’écoutent pas ce que je dis, c’est moi qui dit qui sur qui il faut se jeter. Je suis déçu. Je leur en veux, beaucoup. Et ils n’essayent même pas de rentrer dans l’Histoire avec des textes de Zola de bistrot étudiant.

J’en veux aux sous-fifres à ceux qui osent écrire que le système politique français doit rebattre ses cartes. C’est absurde. C’est indécent. Même coupable, je ne vois pas pourquoi Domi ne deviendrait pas Maitre du Monde France comme c’est écrit dans mes éditos. C’est n’importe quoi. Il faut changer la presse. Mais pas comme les américains. Enfin vous voyez.

J’en veux à Bernard Debré d’oser écrire des éditos nuls sans me demander mon autorisation. C’est mon idée les éditos nuls.

J’en veux à cette autre fille de petite vertu qui ressort un vieux dossier. On n’a pas le droit de ressortir des dossiers, ce n’est pas comme ça que l’on fait en France. On me demande d’abord.

Et puis je suis tout chamboulé que cette affaire suscite des commentaires d’ordre politique. C’est absurde. Ça n’a rien à voir.

La gauche na rien à gagner à perdre Domi, mais tout à perdre si elle ne gagne pas..(heu ..?)

La Fraônce qui lui doit tout à mon ami Domi ! Son sourire, son charme, sa prestance, ses sacrifices, son avenir, même (oui, je sais cette syntaxe est absurde, mais j’aime quand c’est lourd et incohérent, je trouve que ça en jette). Salope ! Mal baisée !

Et puis surtout l’Univers Intergalactique, menacé de faillite, et qui ne doit sa survie qu’à mon ami Domi et ses idées géniales de crédit revolving à l’échelle sidérale, il fallait y penser quand même ! Tant pis pour vous si vous ratez le coche.

C’est simple, d’un côté vous aviez les méchants, de l’autre, Domi. D’un côté, les riches arrogants et de l’autre, Domi, l’ami des pauvres, qui confond, peut-être je dis bien peut-être, une femme de chambre avec une prostituée à 3000€. Moi j’y voit un signe de son amour des pauvres. Oui, c’est comme ça que je le vois. C’est logique. Il vous faut quoi comme autre signe ? Êtes-vous donc aveuglés par des récits de tabloïds ?

Alors moi je vous le dis, si il y a une crise mondiale et que les pauvre deviennent plus pauvres, il ne faudra pas venir pleurer, ce sera terrible. Il ne fallait pas embêter Domi avec des histoires ridicules et inintéressantes.

PS : Je n’aime pas la presse américaine mais si le Jury du Pulitzer s’honore à me récompenser pour ce papier je passe l’éponge pour cette fois.

J’en veux à mon ami BHL de ne pas s’être mis d’accord avec moi sur les papiers à faire. On demandera à Domi celui qu’il préfère. Na !

Étiquetté :
Titre :

Lien :

Description :

Fermer