Aymeric Mantoux & Emmanuel Rubin

Journalisme — Article écrit par le 12 février 2013 à 13 h 14 min

Comme j’aime bien la bouffe et faire à bouffer, mon beauf m’a offert un bouquin, un document comme on dit dans le monde de l’Édition qui s’appelle Le livre noir de la gastronomie française. Toute l’idée du livre tient dans le titre. C’est extrêmement poussif dans les 30 premières pages si bien que je l’ai laissé dans ma sacoche sans plus y penser. Puis, un jour à la terrasse d’un café, une bière et une clope au bec, je reprends la lecture…c’est un peu mieux, la partie business est vaguement intéressante et puis la relation entre les Frères et les cuisiniers nous apprend deux ou trois trucs mais bon c’est tout de même pesant, mal écrit, ça écorche la vue mais on s’accroche car on se dit que l’on va découvrir quelques haines entre cuisiniers…Tout le livre repose sur les entretiens que les auteurs ont eus avec les chefs et autres acteurs de l’industrie ce qui amène au principal problème…on doit les croire sur parole. Nombre de notes en bas de page sont « Entretien avec l’auteur ».

Mais se pose la question, peut-on décemment croire sur parole deux types qui osent écrire, au chapitre nº5 de leur bouquin (page 149, édition J’ai lu):

La mésentente cordiale

 » Je vais lui faire une offre qu’il ne pourra pas refuser » Vito Corleone, Film de MARTIN SCORSESE (c’est moi qui ai mis le nom de Scorsese en gras)

Quand deux types (en fait j’imagine qu’il y avait deux ou trois autres lascars dans l’histoire, du style l’éditeur et un rewritwer, mais certainement pas de la qualité de l’ami Goux) osent écrire et imprimer à plusieurs milliers d’exemplaires que le Parrain, chef d’oeuvre du cinéma, oeuvre qui restera encore dans quelques siècles, est un film réalisé par Martin Scorsese alors que c’est bien évidemment un film de Francis Ford Coppola, on peut douter du bien fondé du reste. Cette information est la plus facilement vérifiable au monde; alors je m’interroge, si deux gus sont incapables de savoir que c’est Francis Ford Coppola qui a réalisé Le Parrain et non Martin Scorsese, que vaut le reste des informations qu’ils donnent, surtout lorsqu’on doit les croire sur parole?

Une faute aussi grossière discrédite-t-elle l’ensemble? Personnellement, je pense que oui. Franchement prendriez-vous au sérieux un type qui vous explique que Dumas a écrit les Misérables. Évidemment que non? Alors ce livre est à mettre au rebut.

Pour information, Aymeric Mantoux et Emmanuel Rubin sont respectivement rédacteur en chef du magazine L’optimum – Chroniqueur dans « Goûts de luxe » sur BFM et Cofondateur du bureau du Fooding-directeur de la rédaction de l’Optimum.

 

Et la preuve par l’image.

 

Rien à voir. La photo illustrant l’article, mais j’ai vu le film Happiness Therapy et la petite Jennifer Lawrence m’a bien plu…

    3 commentaires

  • j.ax dit :

    le genre d’indices révélateurs de la tiers-mondisation de la France… ça ou des activités grotesques comme le fooding… ou le crachoir public monopolisé par des gens comme Demorand, la marchande de poissons Lévy etc. … ou même l’importance ridicule qu’est en train de prendre la gastronomie avec la léonisation des « chefs », trois étoiles meilleur ouvrier de France gnagnagna… la connexion Frères, orgueil bouffi est intéressante… pour moi les seuls qui font oeuvre utile dans ce domaine sont les grands pragmatiques à la Jacques Pépin (Fast Food My Way) ou Jamie Oliver.

  • Lebuchard courroucé dit :

    Apocalypse Now, c’est du Spielberg, c’est bien connu !!…
    Confondre le père de Dracula, des Parrain et du chef-d’oeuvre sus-cité, effectivement, il faut jeter !!!

    Par ailleurs, je trouve le titre assez discriminatoire… qu’attendent le MRAP, le CRAN, SOS Racisme, etc pour faire interdire et brûler tous les exemplaires de ce livre ??… (http://www.legorafi.fr/2013/02/19/les-associations-antiracistes-demandent-la-suppression-des-termes-energie-noire-et-matiere-noire/)
    Continuons de vouloir tout vulgariser, tout massifier (top chef, master chef,…) et nous poursuivrons efficacement le nivellement par le bas, vers une parfaite horizontalité progressiste !

    sinon, la petite de Hunger Games… ohhhh…. quel pétard !!! surtout sur cette photo qui me rappelle le style de la série de cliché de Jessica Biel !! un véritable feu d’artifice à elles deux !!!

  • Lebuchard courroucé dit :

    mince… « clichéS » ! pffff, on tape trop vite !

Laisser une réponse

Vous devez avoir un compte et être connecté pour poster un commentaire.

Trackbacks

Faire un trackback
Titre :

Lien :

Description :

Fermer