Guerrestein, Mokobé et M. Dubois

Politique — Article écrit par le 31 janvier 2013 à 0 h 03 min

Quelle étrange époque. Quels étranges mouvements de foule.

Voilà tout d’un coup que Rohff clash Booba qui clash La Fouine, ce dernier qui re-clash, que le site Viol Vocal s’en mêle et dévoile les faits d’attouchement sexuel sur mineure de la Fouine, que chacun mijote des re-clash dans son coin… MC Jean Gab1 renvoie tout le monde dos à dos et toute une nuée de rappeurs s’en mêle. Toutes les lignes sautent, les fronts se renversent. Pour la première fois on voit des rappeurs de premier plan se clasher mutuellement sur leurs origines raciales (« t’es pas Tupac t’es qu’un pak-pak » j’avoue c’est assez bien trouvé) non plus sur la traditionnelle ligne « tous ensemble contre les Blancs » mais « les Noirs contre les Arabes », « les africains contre les muslims » etc…

Le rap, ce porte-voix ventriloque de la conscience des peuples non-blancs renvoie les échos d’autres clashs beaucoup plus sérieux.

On apprend en effet qu’au Mali, ce pays situé juste en-dessous de la poudrière algérienne, les gens font la chasse aux « Arabes » et en ont marre de la doctrine religieuse véhiculée par leurs voisins du nord. Bon sang mais que se passe-t-il?

De caricaturaux et imbéciles extrêmes-droitistes seraient tentés de se réjouir. Or je leur dis très honnêtement et sincèrement: premièrement il ne faut jamais se réjouir du malheur des autres, et deuxièmement tout cela peut se retourner contre les FDS comme tourne le vent.

Un rappeur comme Mokobé (d’origine malienne), si « engagé », si « artiste », aurait du déjà ouvrir sa bouche pour se positionner sur le sujet, lui d’habitude si prompt si « africain de coeur », si généreux. Mais non, il temporise. Comme tous ces renois de France qui ne savent pas s’il faut applaudir ou non, il attend en réalité que la situation devienne plus facile, que le grondement se fasse non Maliens contre Algériens ou allez savoir quoi, mais bien dans le sempiternel schéma bien facile bien sans-risque « TOUT LE MONDE CONTRE LES BLANCS » tous servant ainsi d’idiots utiles  aux BHL, Askolovitch, « Ben Cinéma »s (véritables commanditaires de ce merdier dans lequel ils ont poussé l’armée française) de toutes sortes et à leur incroyable haine, jalousie et rancoeur envers « Edom » comme ils disent. Ah lorsque c’est l’heure de taper sur « la france » qu’est-ce qu’on les entend les mokobé-morsay-joey et consorts, ça ne fait plus qu’une seule voix, qu’un seul front très monobloc, l’axe Mafiak1fry-Attali tout bien pétaradant de mille bouches à feu contre le pauvre M. Dubois.

Vraiment quelle étrange époque. Les quelques Blancs qui restent en France sont déjà sur-haïs chez eux et voilà qu’on en prélève la fine fleur pour l’envoyer au casse-pipe au Mali au milieu de Noirs et d’Arabes occupés à d’invraisemblables histoires qui ne nous regardent absolument pas. Mais les bons Askolovitch exigent hautement qu’on aille se faire haïr encore plus car dans le monde moderne nous enseignent-ils, on ne saurait « se claquemurer chez soi » voilà à peu près leur raisonnement, textuel. Les masques tombent. C’est comme ça que tu nous remercies? Les français t’accueillent, t’aiment, te protègent, t’offrent un enseignement et des moyens pour réussir, t’ouvrent les bras et toi tu ne penses qu’à les arnaquer, les humilier, les désigner à la vindicte des peuples, les envoyer dans des guerres, leur balancer des bateaux d’immigration sur la gueule? Pourquoi? Pourquoi vous faites comme ça? En fait c’est la seule question qui me vient tellement votre comportement devient caricatural et absurde voilà : « Pourquoi vous faites comme ça? ».

On vous aime et vous rendez du mépris. On vous protège et vous rendez des moqueries. On vous fait du bien et en récompense il y a toujours quelqu’un de chez vous dans les coups fourrés anti-blancs, anti-chrétien, anti- »Edom » comme vous dîtes. La pornographie, l’histoire faussée de l’esclavage (à venir encore 2 films bien chiadés « Dango unchained » et « Lincoln »), les publicités bien indécentes et humiliantes, les films hollywoodiens genre « Mother and Child » et les séries du même style, les présentatrices télé bien endoctrinées genre Anne-Sophie Lapix, les intellectuels-faussaires subventionnés qui squattent toutes les places qui censurent et prononcent des fatwas, les entourloupes éditoriales (que se passe-il au Figaro depuis 2 ans??), les étranges arnaques et faillites payées par la thune des Français modestes (un exemple parmi d’autre: cette entreprise intitulée GECI et les récentes manoeuvres de son patron), les premiers secrétaires de l’UMP et du PS qui sont pas exactement des sédévacantistes (idem le président actuel et le précédent)… C’est comme ça qu’on dit merci?

On veut bien faire confiance et ranger les préjugés mais il faut honorer cette confiance et incarner autre chose que le stéréotype de ces mêmes préjugés. En un mot être « loyal », ou « honnête ». Si l’on vous considère comme nos prochains et que vous nous considérez comme du bétail qu’il faut tromper, quelle est votre justice? Vous qui habitez à Paris et avez des radars partout dans la société vous ne pouvez pas ignorer cette haine ambiante anti-Blanc qui ne fait que monter depuis 30 ans et dont les agressions et le métissage unilatéral ne sont que 2 avatars parmi d’autres. Avec vos hautes places vous pourriez faire quelque chose pour aider. Pourquoi on attend encore? Quelque chose d’un peu plus sérieux qu’un livre du genre « Réflexion sur la question blanche » que le bon con de Blanc va payer 20 euros. Quelque chose du genre « prise de conscience », « éducation des masses », « appel à la paix », une bonne Tsédaka tout à fait à votre portée.

Ne pas le faire, voilà ce que l’on ne voit pas, et voilà l’objet de la cosmique stupéfaction des Blancs moyens qui voient toute cette merde déferler sur eux et qui n’ont aucun moyen de se défendre. Alors maintenant faut arrêter de nous bassiner avec vos histoires, avec des débats et des circonvolutions, des « grandes discussions » pour faire semblant. Faut aller voir vos gars et leur dire d’arrêter leur bordel et c’est sûr que vous pouvez le faire et qu’il vous écouteront vous qui êtes du sérail. Nous ils s’en foutent complètement de nous. Sans doute bien qu’il suffit de faire ça. Que cadet-Guerrestein aille voir aîné-Guerrestein : « dis j’ai bien réfléchi ça fout vraiment la merde ton business, ça rend des gens malheureux et ça détraque tout le Bien Commun faut arrêter c’est tout« . Vous voyez? La correction fraternelle, ce genre de choses. Idem avec M. Pornostein, M. Métistein, M. Businesstein… Tranquille, easy, sans violence, sans peine. Voilà il suffit de ça et vous le savez. Finkie : ton fils vit à LA, je suis sûr qu’en 2 coups de cuillère à pot avec ton CV tu peux aller voir certains types et infléchir grandement leur emballement. Si d’autres Finkie s’y mettent ça peut faire des merveilles c’est sûr et c’est pas idéaliste de dire ça : vous savez très bien que c’est aussi simple que ça.

Ce merdier en Afrique (peuples qui brusquement s’entre déchirent) et en France (rappeurs et leurs fans qui brusquement s’entre déchirent) est comme un éboulis prêt à tomber sur les « Edomites » (on n’est pas Edom mais c’est pas grave). Aucun Durand-Dubois-Destouches ne doit mourir ni souffrir pour les folies d’autres peuples prêts à se retourner contre eux juste après les avoir accueilli en libérateurs. En France 99% des Blancs et des Chrétiens ont toujours été plus qu’exemplaires dans leur rapport aux étrangers et ils méritent qu’on leur fiche la paix.

Photographie : Matt Weber, « The shop keeper »

 

    21 commentaires

  • kobus van cleef dit :

    Ha ,moive chuis pas exemplaire
    Mais ça m’emmerde qu’on me tombe dessus,c’est sûr
    D’où vient vé terme  »edom »?
    Et sue signifie t il?

  • nicolasbruno dit :

    Pas le temps de commenter, mais j’adore.
    Surtout : « De caricaturaux et imbéciles extrêmes-droitistes seraient tentés de se réjouir. Or je leur dis très honnêtement et sincèrement: premièrement il ne faut jamais se réjouir du malheur des autres, et deuxièmement tout cela peut se retourner contre les FDS comme tourne le vent. »

    Chez les gauchos, il y a 99% de suiveurs bon teint. Des meneurs, il n’y en a pas tant que ça. Mais Askolovitch, c’est un gros poisson, c’est sûr.

  • daredevil dit :

    Les clashs des plus gros vendeurs de rap (les 3 cités) sont vraiment minables et lamentables. C’est révélateur d’une sale mentalité de chacal. Ils prônent l’unité (pas Booba qui a l’honnêteté de parler que de thunes même si la qualité baisse drastiquement depuis quelques années) mais sont prêts à la moindre occasion à se bouffer le nez. Moi et ma bande/ma tribu ethnique.

    • nathan dit :

      La confrontation, la division est dans la nature. Si les CPF sont aussi unis pour chier sur la France, c’est une conséquence directe du fait qu’ils soient uniquement capables de se taper dessus quand ils sont entre eux.
      Si un jour l’Europe devait se redresser ethniquement, le taux de violence que connaitrait nos sociétés serait alors bien supérieur à celui que l’on connait actuellement avec nos millions de La Fouine et de Rohff, et le tout entre gaulois.
      Comment défendre l’honneur de sa patrie si on est même pas capable de défendre le sien et celui de sa famille?

      • daredevil dit :

        Je me suis mal exprimé mais peu importe.

        Vous voulez dire que la France reviendrait, en cas de revival de conscience ethnique, à ces années 70 (ce n’est pas le début, c’est juste mes ouï-dire qui date de là) où les Bretons, les Corses, Auvergnats etc. ne pouvaient pas se sacquer au service militaire et se fritaient constamment ?

        C’était au service ça, il me semble que dans la vie les gens savaient un peu se tenir. Enfin c’est peut-être une fausse image.

        • nathan dit :

          Non, justement ce que je dis c’est que savoir « bien se tenir » est une cause directe de l’invasion migratoire et de la perte de conscience ethnique.
          Si les français devaient se sortir de ce mauvais pas, ils iraient à l’avenir beacoup moins voir la police et prendraient beaucoup plus l’habitude de régler les comptes au couteau ou au bing-bing.
          Les habitudes sociales bureaucratisées, l’idée que la normalité est la non-violence sont à la source de la décadence actuelle des peuples occidentaux. Une France de nouveau 100% blanche serait aussi une France 10 fois plus violente que l’actuelle métissée, c’est une évidence. Celui qui ne voit dans l’immigration que les bolossages et les rackets retournera sa veste à un moment ou à un autre (je ne parle pas de vous, c’est juste une remarque générale).

          • daredevil dit :

            J’ai du mal à comprendre votre idée d’une France homogène plus violente. Que la France ait la particularité d’être le village d’Astérix ou un pays de guerre civile, d’accord. Mais de là à dire qu’elle sera plus violente, je ne pense pas. Le rôle des racailles sera certes tenu par des autochtones, il y a aura peut-être moins le côté, « on peut les taper, c’est des autres », les sociétés homogènes sont moins violentes, pas nullement mais moins violentes que celles où on cherche à recréer la tour de Babel.

            Quand je parlais de savoir se tenir, je parlais d’avant l’immigration de masse connue depuis 1974 et l’arrêt de l’immigration de travail environ.

            • nathan dit :

              Être autant esclave de son époque, c’est grave quand même, mais je ne vous en veux pas car j’étais plus ou moins comme vous il y a encore peu de temps.

              « Quand je parlais de savoir se tenir, je parlais d’avant l’immigration de masse connue depuis 1974 et l’arrêt de l’immigration de travail environ. »

              Oui, effectivement la France de l’après-guerre jusqu’au début des années 70 était beaucoup plus rangée et courtoise que celle d’aujourd’hui, mais ça ne veut pas dire qu’en enlevant les africains arrivés depuis, la France reviendra comme à cette époque: ça veut dire que c’est parce que les français sont devenus des gens courtois et paisibles qu’ils ont toléré l’immigration de masse et l’invasion ethnique. C’est parce que les occidentaux sont devenus ces animaux domestiqués croyant uniquement au « droit » que notre civilisation sombre dans la décadence. C’est à cause de la divination du « droit » que la gauche peut mettre en oeuvre tout ses projets, de l’antiracisme au mariage gay, en passant par les bonnes femmes qui se croient tout permis. Si la société française remet en question la société multiraciale, elle remettra aussi en question du coup l’idée que l’état naturel est la paix, et naturellement les relations quotidiennes seront beaucoup sanglantes, plus sanglantes que dans les cités actuelles, comme la Corse d’il y a cent ans.

              Remettre réellement en question le vivre-ensemble implique une remise en question d’une violence hors du commun, si bien que je pense que la grande majorité de ceux qui tiennent des discours anti-immigration en France actuellement retourneront leur veste à un moment ou à un autre. On se rassurera en se disant que de toute façon si on tentait quelque chose l’OTAN viendrait nous bombarder.

              Les deux seuls pays qui ont les moyens de mettre fin au marasme idéologique actuel, ce sont les USA et Israël, le premier parce qu’il est le seul pays occidental à considérer le conflit comme une normalité, le second parce que son seul objectif est la survie à tout prix et qu’on lui mène une guerre à mort sans pitié.

            • daredevil dit :

              @ Nathan :
              Passons sur l’esclavage à l’époque contemporaine, je ne vous en veux pas non plus :) .

               » ça veut dire que c’est parce que les Français sont devenus des gens courtois et paisibles qu’ils ont toléré l’immigration de masse et l’invasion ethnique. »

              Disons que l’Etat y a beaucoup mis du sien. Les Français n’ont pas tout accepté si facilement indépendamment d’une évolution psychologique quelconque. Si VGE a arrêté l’immigration de travail en 1974, c’est bien parce que les Français commençaient à dire que ça faisait bcp et qu’il y a avait des conflits notamment à Marseille pour des histoires de tapis dans la rue déjà.

              Puis la gauche est arrivée et a accentué la propagande, avec condamnation au pénal de maires récalcitrant, le SOS machin, les syndicats, la marche des Beurs (si besoin de marche il y a eu, c’est bien parce que les rapports étaient tendus, sans vouloir dresser le portrait d’une France vent debout contre l’immigration de masse) etc.

              La divination du droit s’explique en partie par l’atomisation des structures intermédiaires et de l’aboutissement du projet de la Révolution française : un individu seul devant l’Etat comme il l’est devant Dieu. Plus les structures intermédiaires (famille, corporation, syndicat, région, provinces) sont affaiblies, plus l’individu se retrouve démuni d’où le secours à l’Etat et donc au droit.

              Le passage qui me chiffonne toujours autant :
              « Si la société française remet en question la société multiraciale, elle remettra aussi en question du coup l’idée que l’état naturel est la paix, et naturellement les relations quotidiennes seront beaucoup plus sanglantes que dans les cités actuelles, comme la Corse d’il y a cent ans. »

              Je ne vois pas de qui vous parlez. Remettre en cause la paix comme état naturel ne fait pas de vous un sauvage, prendre en compte le conflit ne donne pas des relations sanglantes. Je ne vois pas comment vous pouvez conclure « remettre en cause paix comme état normal = rapports sanglants). Évidemment que remettre en cause la Tour de Babel sera violent mais bon pire que la Corse, on dirait que vous parlez d’une société qui en serait encore au stage tribal sans évolution au stade supérieur. On se tape au moindre regard de travers, on se provoque en duel tout le temps.
              Si vous en restez juste à la remise en cause de Babel, je vous suis, la suite c’est la formation de blocs ethniques ou raciaux qui s’affrontent constamment pour le contrôle du territoire, mais pour la poursuite remise en cause paix = Corse, alors là ??????

              Si les Français retrouvent une conscience communautaire, c’est parce que les niveaux intermédiaires ou certains en tout cas, auront repris une existence mais cela signifie pas redescendre au niveau de la tribu. , moi ma bande, mon clan. L’attrait de la liberté et de l’individualité restant assez fort, à moins que je ne fantasme.

              Regardez donc dans un des 2 pays que vous citez les taux de violence dans les endroits homogènes, Afro-Américains mis à part. Ce pays où l’on exalte le conflit, pire que la Corse (à part les armes en libre circulation je veux dire) ?

            • nathan dit :

              Tant de choses à dire…

              « Disons que l’Etat y a beaucoup mis du sien. Les Français n’ont pas tout accepté si facilement indépendamment d’une évolution psychologique quelconque. »

              Je sais bien, mais mon truc c’est plus la philosophie que la sociologie.

              « Plus les structures intermédiaires (famille, corporation, syndicat, région, provinces) sont affaiblies, plus l’individu se retrouve démuni d’où le secours à l’Etat et donc au droit. »

              La réalité est l’exacte inverse: au plus l’état est fort, au plus les « structures intermédiaires » deviennent obsolètes. Ce n’est qu’après l’avènement de l’état-providence que le féminisme, l’antiracisme et cie ont pu voir le jour.
              L’étatisme découle avant tout d’une morale d’esclave, qui elle-même découle de la volonté de « rechercher la vérité », soit l’exact inverse du message du Christ.

              « Remettre en cause la paix comme état naturel ne fait pas de vous un sauvage, prendre en compte le conflit ne donne pas des relations sanglantes. »

              Au détail près que je n’ai jamais dit que les relations quotidiennes plus violentes que les actuels étaient un truc de sauvage.
              Mais cela dit vous avez raison, cette déclaration mérite quelques précisions, et sans doute ai-je été maladroit dans ma formulation. Ce n’est pas tant la prise en compte du conflit qui entrainerai une hausse de la violence en cas de renouveau ethnique, mais plutôt une certaine volonté généralisée de ne plus se laisser marcher sur les pieds. Par définition, un type non-violent est quelqu’un qui accepte d’être dominé d’une façon ou d’une autre. Une fierté raciale retrouvée ne peut que correspondre à des rapports quotidiens beaucoup plus violents et une perte d’habitude d’aller au commissariat et au tribual, éléments de la mentalité d’esclave étatistes.
              Mais je réalise maintenant que sortie de son contexte, ma phrase était une grosse bêtise. Car si le refus du conflit peut signifier se faire marcher dessus par les cailleras, il peut aussi signifier l’ultra-violence, des hurlements de barbus aux génocides des vendéens et des juifs.

              « L’attrait de la liberté et de l’individualité restant assez fort, à moins que je ne fantasme. »

              Bien évidemment, l’individualisme et l’étatisme dans une certaine forme sont susceptibles de créer de la beauté, du talent. Tout comme la femme moderne peut avoir des côtés séduisants, et les homosexuels apporter des choses nouvelles. Je n’ai jamais parlé de modèle idéal, bien au contraire, j’appelle à arrêter de chercher le modèle idéal, et je fais juste un constat qui s’adapte aux évènements et au contexte actuel.

              « Regardez donc dans un des 2 pays que vous citez les taux de violence dans les endroits homogènes »

              Je n’ai jamais cité les USA et Israël comme des modèles, ni d’ailleurs la Corse d’il y a cent ans. Juste je ne fais que constater leurs statuts et leurs rôles dans le contexte actuel. Concrètement le modèle américain ne nous est d’aucun secours pour beaucoup de chose.

  • Grant dit :

    Les « peaux blanches » touaregs du Sahel ont de tous temps razzié et pris en otage les populations noires du Sud.

    Il y a une haine ancestrale qui perdurera encore longtemps. L’islamisme extrémiste n’est pas une caractéristique touareg où les hommes sont voilés, pas les femmes qui jouissent d’une grande liberté.

    Quand un blanc vit au Sahel il sympathise souvent très rapidement avec les touaregs, extrêmement accueillants et chaleureux (et dont les femmes sont superbes)

    http://ngm.nationalgeographic.com/2011/09/sahara-tuareg/img/11-naming-ceremony-670.jpg

    • daredevil dit :

      Je comprends pas la blague.

      • kobus van cleef dit :

        si si
        c’est que aujourd’hui,on se scandalise des ratonnades que font les soldats maliens sur les « peaux claires » de tombouctou et gao
        je l’ai entendu hier ou vendredi sur vronze cul
        y avait même un N’observateur des ligues des drouâdlomm’ qui s’en faisait l’écho
        talebs raffalés à la sortie de la ville
        pillages dans les baraques abandonnées de supposés sympathisants

        la soldatesque n’est pas la dernière à se livrer à ces exactions, il y a aussi la populace , noire

        une anecdote
        il y a 25ans, lors de mon service militaire, effectué en blouse blanche dans un grrrrand hôpital militaire parisien, nous avions reçus les rescapés d’une ratonnade monstre entre sédentaires de la boucle du niger et nomades du même coin
        l’afrance de mitterand ne s’était mouillée que pour ramasser les machabs’ ,pas pour les faire ( pour une fois)

        autant vous dire que c’était pas fait à moitié

        les machabs’ je veux dire

        et que penser du dernier génocide imputé à l’afrance (toujours celle de mitterand) , celui du rouanda?

        pas de chambragaz,pas de trains ni de wagons plombés,pas de plan…..

        une milliasse de morts en quelques mois

        rien qu’à la machette

        • nathan dit :

          « pas de chambragaz,pas de trains ni de wagons plombés,pas de plan…..
          une milliasse de morts en quelques mois »

          Vrai de vrai, une boucherie ignoble à en tirer des larmes à un militant du Klu Klux Klan.

          Ca me fait penser à ces débats de l’an passé, quand Guéant avait parlé de l’existance de civilisations supérieures. Les gauchistes avaient alors avancés l’idée que toutes les civilisations se valaient en parts d’ombres et de lumières, et que côté ombre la civilisation occidentale dépassait tout le monde.
          Or, le génocides rwandais et arméniens, ça équivaut largement à l’Holocauste en terme de côté « ombre ».
          Par contre côté « lumière », on attend toujours un exemple sérieux d’en quoi les civilisations africaines et islamiques joueraient dans la même cour que nous.

          • kobus van cleef dit :

            Ben ouiche
            Encore ce matin ,sur bronze cul,un habitant de Tombouctou, interrogé ,nous livre ses pensées profondes (entre la rate et le pancréas, probablement)
             »On veut pas la vengeance, seulement la jeustiss…. »
            Ça correspond exactement à ce qu’écrit le ternaute sous jacent
             »Deux types de gens,les mous qui ne se défendent pas et les autres assoiffés de vengeance »
            Reconnaissons que les afwicains,nés natifs (comme on dit dans le midi),restent un peu plus vindicatifs que les blancs….
            Probable que la propagande de l’educ naze ne les a pas affecté….

  • NOURATIN dit :

    Vous savez, dans ce monde à la con, « mériter » ça ne signifie plus grand chose.
    Vous avez d’un côté les mous qui ne se défendent pas et de l’autre des types à moitié sauvages qui attendent leur heure.
    Alors, nous, on a beau mériter tout ce qu’on voudra, on fait partie du premier lot, les mous qui payent en attendant de poser gentiment la tête sur le billot.
    Je ne crois pas que ce soit le beau rôle…

  • Rosco dit :

    « d’invraisembables histoires qui ne nous regardent pas »

    Mali => uranium => Areva => 75% de l’électricité en France d’origine nucléaire => intervention militaire pour sécuriser la ressource => une très bonne chose que la France dézingue des sous-développés pour assurer les intérêts de son peuple, une fois n’est pas coutume. Donc France au Mali = néo-colonialisme = très bien.

    • Mandos dit :

      Les intérêts de son peuple, les intérêts de son peuple, comme vous y allez ^^ disons qu’en l’espèce les intérêts économiques du peuple convergent opportunément avec ceux d’élites qu’on conçoit peu désireuses de rajouter une crise de l’approvisionnement énergétique à leur dossier.

      Mais effectivement tout cela n’est essentiellement qu’affaire de sécurisation des ressources, comme ça l’est pratiquement toujours. Ce qui d’ailleurs n’enlève rien au brillant plaidoyer de Lounès sur l’obscénité de ses justifications politiques.

    • nathan dit :

      Très drole en effet, cela montre que malgré les apparences, les mouvements LGBT et féministes seront amenés à avoir de moins en moins le vent en poupe au Frankistan.
      Les principes droit-de-l’hommistes et occidentalistes ne pouvant que conduire à plus ou moins long terme au rejet de l’islam, la République et son refus maladif du conflit n’aura alors plus qu’à prendre la voie de l’anti-impérialisme (ou anti-mondialisme pour les droitards, ce qui est exactement la même chose.

    • nathan dit :

      Sinon, en encore plus drôle, vous avez un peu regarder les dernières vidéos de Soral?
      Sa vision de l’affaire Torreton/Depardieu est affligeante, mais surtout il a sorti une phrase d’antologie: « Les acteurs sont forcément cons puisqu’ils apprennent des textes par coeur mais ne les écrivent pas ».
      Le citoyen du dernier stade, la bêtise et la nullité à l’état pur, à conserver dans du formol.

Laisser une réponse

Vous devez avoir un compte et être connecté pour poster un commentaire.

Trackbacks

Faire un trackback
Titre :

Lien :

Description :

Fermer