La petite prairie dans la maison

Ilys girls — Article écrit par le 27 janvier 2013 à 10 h 20 min

Je dois me confesser.

Moi aussi, tel une biatch, je me suis pris de nombreuses fois en photographie tout nu. Mais j’ai ma raison. Celle-ci se trouve être scientifique et remonte maintenant à une année entière.

En effet, il fallait alors que je sache qui, de mon ventre ou de mon sexe, m’empêchait désormais de voir ma verge. Mon ventre grossissait-il encore ? Mon sexe, pourtant déjà extrêmement court, rapetissait-il ?

Or, n’ayant plus aucune glace par principe esthétique, le recours à un appareil photo s’imposait pour écarter une des deux hypothèses.

Malheureusement cette expérience se solda par un bien malheureux échec.

Il y a six mois de cela, avant que je ne puisse récolter assez de clichés pour obtenir un résultat probant, mon ventre a définitivement recouvert mon sexe.

A vrai dire, mes bras étant trop courts pour atteindre ce dernier et pas assez forts pour soulever l’épais manteau de graisse l’enveloppant, il n’y a bien que quand je fais sur moi, et que l’urine s’engouffre dans quelques anfractuosités et suinte lentement à travers les plis de ma graisse abdominale jusqu’à s’écouler au sol par l’effet d’une gravité qui m’accable chaque jour, que je peux certifier que mon sexe existe toujours et remplit sa fonction primaire.

Bref.

Nous ne sommes pas là pour parler de moi et de mes petits problèmes de surpoids morbide.

Mais pour constater que, et c’est visuellement plus agréable, des jeunes filles se photographient également toutes nues. Et qu’elles publient en ligne ces photos. Ou qu’elles les envoient à leur petit ami du moment, ce qui revient exactement au même de nos jours.

Merveilleuses jeunes filles.

De ces merveilleuses jeunes filles que je croise dans le métro quand je me traîne jusqu’à l’hôpital et qui s’appellent entre elles « meuf, « ma pute », « ma salope » et autres petits noms doux, avant de me regarder en pouffant.

La jeune génération est vraiment formidable.

Je ne serais pas obèse que je serais éphébophile tiens.

Étiquetté :

Laisser une réponse

Vous devez avoir un compte et être connecté pour poster un commentaire.

Trackbacks

Faire un trackback
Titre :

Lien :

Description :

Fermer