Céline au Mali

Actu — Article écrit par le 15 janvier 2013 à 12 h 32 min

Hier:

Entre les lagunes d’alentour et dans le tréfonds forestier
stagnaient quelques peuplades moisies, décimées, abruties par
le trypanosome et la misère chronique ; elles fournissaient tout
de même ces peuplades un petit impôt et à coups de trique, bien
entendu. On recrutait aussi parmi leur jeunesse quelques miliciens pour manier par délégation cette même trique. Les effectifs de la milice se montaient à douze hommes.
Je peux en parler, je les ai bien connus. Le lieutenant
Grappa les équipait à sa façon ces veinards et les nourrissait au
riz régulier. Un fusil pour douze c’était la mesure ! et un petit
drapeau pour tout le monde. Pas de chaussures. Mais comme
tout est relatif en ce monde et comparatif, les originaires recrutés du pays, trouvaient que Grappa faisait joliment bien les
choses. Il refusait même chaque jour des volontaires Grappa et
des enthousiastes, des fils dégoûtés de la brousse.
La chasse ne donnait guère autour du village et on n’y bouffait pas moins d’une grand-mère par semaine, faute de gazelles.
Dès sept heures, chaque matin, les miliciens d’Alcide se rendaient à l’exercice. Comme je logeais dans un coin de sa case,
qu’il m’avait cédé, j’étais aux premières loges pour assister à
cette fantasia. Jamais dans aucune armée du monde ne figurè-
rent soldats de meilleure volonté. À l’appel d’Alcide, tout en arpentant le sable par quatre, par huit, puis par douze, ces primitifs se dépensaient énormément en s’imaginant des sacs, des
chaussures, voire des baïonnettes et, plus fort encore, en ayant
l’air de s’en servir. Tout juste issus de la nature si vigoureuse et
si proche, ils n’étaient vêtus que d’un semblant de brève culotte
kaki. Tout le reste devait être par eux imaginé et l’était. Au
commandement d’Alcide, péremptoire, ces ingénieux guerriers,
posant à terre leurs sacs fictifs, couraient dans le vide décocher
à d’illusoires ennemis, d’illusoires estocades. Ils constituaient,
après avoir fait semblant de se déboutonner, d’invisibles faisceaux et sur un autre signe se passionnaient en abstractions de
mousqueterie. À les voir s’éparpiller, gesticuler minutieusement
de la sorte et se perdre en dentelles de mouvements saccadés et
follement inutiles, on en demeurait découragé jusqu’au marasme. Surtout qu’à Topo la chaleur crue et l’étouffement parfaitement concentrés par le sable entre les miroirs de la mer et du
fleuve, polis et conjugués, vous eussent fait jurer par votre derrière qu’on vous tenait assis de force sur un morceau récemment tombé du soleil.
Mais ces conditions implacables n’empêchaient pas Alcide
de gueuler, au contraire. Ses hurlements déferlaient au-dessus
de son fantastique exercice et parvenaient bien loin jusqu’à la
crête des cèdres augustes de la lisière tropicale. Plus loin rebondissaient-ils même encore, en tonnerre ses : « Garde à vous ! »

Céline, Voyage au bout de la nuit

Aujourd’hui

    31 commentaires

  • Cherea dit :

    Bon l’avantage avec cette intervention au Mali, c’est que peut-être on arrêtera de nous balancer ce fameux « N’oubliez pas qui est venu vous libérer en 1944, tirailleurs sénégalais et maliens… »

  • NOURATIN dit :

    Fabuleux cet extrait du « Voyage… » il faut reconnaître à la colonisation,
    surtout racontée comme ça, un côté comique pas forcément apprécié des principaux intéressés, les colonisés, mais propre à faire hurler de rire
    dans les chaumières métropolitaines. En revanche, l’erreur ça a été de les
    laisser venir chez nous, maintenant ce sont eux qui rigolent…

    • Blueberry dit :

      Oui, enfin, vous avez des récits très drôles aussi sur les colons. C’est toute la colonisation qui devait être amusante. Aujourd’hui, c’est nettement moins drôle en Afrique…

      [...] l’homme blanc aux cheveux semblables à la barbe de maïs, habillé d’une robe de femme, qui donnait de bons petits cubes sucrés aux petits Noirs. Nous étions une bande jeunes païens à suivre le missionnaire qui allait de case en case pour solliciter des adhésions à la religion nouvelle. Il connaissait quelques mots ndjem, mais il les prononçait si mal qu’il leur donnait un sens obscène. Cela amusait tout le monde, ce qui lui attirait un certain succès. Il nous lançait ses petits cubes sucrés comme on jette du grain aux poulets.

    • Blueberry dit :

      Je me demande quelle part de responsabilité morale on peut lui imputer dans les soldats morts français à venir…

      • nathan dit :

        Etant donné que la situation actuelle du Mali résulte avant tout de la nullité congénitale des africains, je ne vois pas trop ce que l’on peut reprocher à BHL, à part sa connerie bien sûr, et sa haine naturelle de tout ce qui est blanc et chrétien.

        Les USA et la France dépensaient des milliards depuis 10 ans pour que les maliens soient capables de gérer seuls ce genre de situations, à coup d’armes et de formation militaire. Il est là le vrai scandale, tout mettre sur le dos de la guerre en Libye est d’une facilité déconcertante, comme si le monde n’était pas fait de « déstabilisation », comme si la vertu d’un homme ne consistait justement pas à savoir gérer et à surmonter les imprévus, les difficultés. Et d’ailleurs qu’en sais-t-on des conséquences qu’aurait entrainé une non-intervention en Libye?

        Moi je ne vois que des avantages à cette guerre. En premier lieu la France protège là ses intérêts fondamentaux en la personne de gouvernements qui lui fournissent de l’uranium pas cher, garantie de l’indépendance énergétique. En second lieu, pour la première fois depuis fort longtemps, la guerre ne consiste pas en l’instauration de sociétés démocratiques et multiculturelles mais à rentrer directement et frontalement dans le lard de muzz. Un bon combat à l’ancienne, front contre front, on verra bien combien de temps durera l’unanimité politique actuelle face aux conséquences logiques qu’entrainent ce types de conflits, entre « soldats morts » et « crimes de guerres » (et pourquoi pas une mitraillette qui fait du bruit tant qu’on y est).

        • nathan dit :

          Le lien que vous avez gentiment fournit dans la rubrique « actualité » tombe très bien, et je vous en remercie encore: http://www.lepoint.fr/editos-du-point/bernard-henri-levy/non-la-libye-n-est-pas-responsable-du-mali-24-01-2013-1619554_69.php

          Cette tirade de BHL démontre certes avant tout l’escroc intellectuel qu’il est (philosophe huhuhu) et le caractère assez puant du personnage, mais une phrase a particulièrement frappée mon attention, qui font que je ne pourrais jamais haïr le bonhomme.

          « Il y a tant d’ »amis de l’Afrique » qu’arrangeait bien l’idée d’une terre immobile, figée dans ses rythmes éternels, quasi sortie de l’Histoire.

          Or elle bouge, l’Afrique. Elle bouge pour le meilleur et aussi, hélas, pour le pire. Et, comme toujours quand on ne comprend plus, on ressort le vieil attirail des idées simples et des causalités diaboliques. »

          Voilà, BHL et de manière générale son courant de pensée sont en mouvement. Ils aimeraient que tout prenne fin, pouvoir arrêter l’histoire, mais au moins ils ont conscience que rien n’est terminé et que tout est en train de se jouer. Une différence fondamentale avec les gauchistes et les mongaullo-souverainistes qui eux s’accrochent comme des damnés à l’idée que tout est naturellement immobile et sont obligés de trouver un bouc-émissaire pour justifier que ce ne soit pas le cas. Au final, ceux qui pensent que BHL est responsable de tout sont infiniment plus néfastes que BHL lui-même.

          Il est évident que les gens formant le courant néo-conservateur/droit de l’hommiste que représente BHL en France ne pourront qu’être amenés à remettre profondément en question le système actuel. D’ailleurs c’est déjà le cas pour nombre d’entre eux, et ça a d’ailleurs été le cas du miens. Si ce n’est pas celui de BHL, cela s’explique par la haine ahurissante qu’il voue à l’homme blanc. Il est d’ailleurs intéressant de constater que la quasi-totalité des gens de la mouvance qui ne se sont pas remis en question sont juifs (Sorman, Attali, Glucksman…). Tant pis pour eux, que les barbus les égorgent, l’avenir se fera avec les très nombreux juifs qui savent où sont leurs véritables ennemis actuels.

          • XP dit :

            « Voilà, BHL et de manière générale son courant de pensée sont en mouvement. Ils aimeraient que tout prenne fin, pouvoir arrêter l’histoire, mais au moins ils ont conscience que rien n’est terminé et que tout est en train de se jouer. Une différence fondamentale avec les gauchistes et les mongaullo-souverainistes qui eux s’accrochent comme des damnés à l’idée que tout est naturellement immobile »

            Excellente distinction, je vais essayer de m’en souvenir.

            BHL appelle de ses voeux le fin de l’histoire, et les types de cette famille de pensée mettent plus où moins de temps à comprendre que ça n’aura pas lieu.

            Le mongaullo-souverainiste, lui, il pense que l’Histoire n’existe pas, et c’est paradoxalement pour ça qu’il s’intéressse autant à l’Histoire, à l’étude de l’Histoire. Il voit le temps comme un cercle qui tourne éternellement sui sui même, et donc il pense qu’il suffit détudier scrupuleusement la manière dont il a tourné avant pour savoir ce qui va se passer demain.

            Or, l’Histoire n’est pas une cercle mais une ligne, et la capacité à comprendre son temps ainsi qu’à anticiper ce qui va se passer demain repose sur le don de cerner l’inédit, la nouveauté.

            Ironie du sort, c’est le De Gaulle du 18 juin 1940 qui permet de comprendre à quel point le souverainisme est une imbécilité, autant que le cette manie d’étudier le passé pour comprembre ce qui nous arrive à l’instant T. Les pétainistes, en 1940, sont des mongaullos-souverainistes qui croient en l’équilibre des Etats-nations, qui pensent que la France souveraine, meme envahie, ne doit compter que sur êlle-meme, tandis que De Gaulle comprendd seul que ses cours d’Histoire et les leçons du vieux Maurras, aussi pertinentes fûrent-elle en leurs temps, ne lui serviront à rien.

  • XP dit :

    HS: Elisabeth Lévy a pondu un article, comment dire… Surréaliste.

    http://www.causeur.fr/depardieu-impot-riches,20803

    Cet article suffit à prouver que la massification de l’enseignement et donc la possibilité donnée aux femmes de ménage d’accéder au statut d’intellectuel n’est pas forcément une bonne initiative.

  • nathan dit :

    Tiens tiens, je constate que vous avez fait disparaitre l’info de folie comme quoi le nombre de manifestants pour le mariage pour tous d’aujourd’hui était déjà établi à 500 000.
    Ca arrive à tout le monde de dire des bêtises, mais espérons que cela mettra fin en ce noble site à la légende urbaine qui raconte que les gens du terrain sont par nature mieux informés que ceux qui n’y sont pas. Un policier ou un militaire donnera toujours son opinion en fonction de ses a priori idéologiques et politiques, et sera toujours infiniment moins fiables qu’un type intelligent et sensible qui n’a aucun accès aux choses dont ils parlent (sauf si on a affaire à un flic ou un para intelligent et sensible bien évidemment).

    Pour ce qui est du mariage homo, j’étais à la base archi-contre, mais maintenant je m’en fous, le débat opposant les étatistes qui veulent donner des droits à tout le monde et les étatistes s’accrochant à des traditions imaginaires n’a pas l’ombre d’un intérêt.

    • j.ax dit :

      quelle tradition imaginaire? que le mariage est une union entre un homme et une femme?

      • nathan dit :

        Cette façon de voir les choses résulte avant tout des contraintes sociales de nos ancêtres, en des temps où l’état n’était pas tout-puissant et où la société d’abondance n’existait pas, certainement pas d’une quelconque « tradition ».

        • nicolasbruno dit :

          Je ne pense pas qu’il faille se foutre d’un tel débat.
          Le mariage civil est un contrat que passe les mariés avec l’Etat, garantissant dauns une certaine mesure le respect d’un homme et d’une femme de certains fondamentaux dans la création de leur famille et d’éducation de leurs enfants.
          Pour cette raison, le mariage pour tous, à partir du moment où on considère qu’il n’est pas souhaitable que des homos puissent avoir des enfants, est une hérésie.

          Ce lien qui me parait intéressant sur le sujet :
          http://www.jurivie.org/documents/articles/rapport_adoption_homo.pdf

          De toute façon, comme il l’a été déjà présenté ici, la réalité de cette réforme est surtout la mise en oeuvre d’une nouvelle censure. RIen ne pourra plus être dit sur l’homosexualité en général. Et sur son anormalité en particulier. Anormalité qu’on peut tolérer et même accepter, mais qu’en aucun cas, on ne peut obérer et transformer en égalité.

          La loi « Mariage pour tous » est en réalité est un nouveau combat habilement déguisé de la Gauche contre l’Eglise, la famille et au-delà de la civilisation européenne. Avec comme Arme principale la loi qui sanctionnera touté déviance.

          Ce combat permet la destruction de la famille traditionnelle, et va permettres quelque chose d’autre, qui pourrait ressembler par exemple au mode de fonctionnement africain, l’immigration intensive permettant ce mode de vie, qu’on voit déjà dans les cités. Plus de parents mais des enfants qui sont gérés par des communautés humaines.

          J’en profite pour évoquer un sujet chéri ici qui met sur le même plan souverainistes et étatistes de Gauche. Je perçois chez les souverainistes une erreur d’approche, une incapacité conceptuelle (ce que décrit XP par la perception de l’histoire comm d’un cercle)de percevoir autre chose que ce qui s’est déjà passé. Ce qui les amène à penser que l’Etat Francais est La seule solution, que notre système de redistribution, c’est le Génie français, que la solution à l’immigration, c’est l’intégration,etc… toutes sortes de balivernes.
          En revanche, je les perçois bien moins dangereux que les Etatistes de Gauche qui, eux, très consciemment, s’échinent jour après jour à « bledifier » chaque pan de la civilisation occidentale.
          Le souverainiste ne jouera qu’un rôle d’idiot utile à la Gauche.

          • Mais non, mais non…
            C’est juste comme ça que la gauche s’est construite.
            Prenons la cause des noirs au états-unis:
            1: Esclavage.
            2: Ségrégation officielle.
            3: Egalité en droit, inégalité naturelle.
            4: Privilèges accordés au nom de l’égalité.

            La gauche commence par faire sien un combat contre une injustice réelle ou supposée. Cette injustice étant partiellement effacée, elle se bat pour l’égalité parfaite en droit.
            Quoi qu’on en pense, on arrive là au simple niveau de justice. Mêmes droits pour tous. Mais des inégalités naturelles existent toujours. La gauche pense que le droit fait le monde (une bonne partie de la droite aussi, elle qui imagine qu’une loi changera le concept-même de mariage et de famille, c’est dire l’importance qu’ils donnent à l’état).
            Elle se bat donc pour que telle catégorie soit égale dans les faits. Ce qui implique de donner des privilèges. Le seuil de la simple « justice sociale » ou d’un « combat pour l’égalité » en droit est dépassé.

            Mouvements ouvriers, féminisme, minorités ethnniques, minorités sexuelles, etc, le principe reste le même.
            Ce combat se fait toujours au nom du progrès, des privilèges se donnent toujours au nom de la justice.

            Et la droite tombe dans le panneau. On lui demande de jouer le rôle du méchant de service, elle le fait. D’incarner l’unique obstacle à la marche du progrès, elle le fait.
            Elle prend plaisir à regarder le type de gauche jouer le rôle du gentil flic.
            La gauche a besoin d’os à ronger. Au départ c’était « les enfants de cinq ans traaaaaavaaaaillant dans les mineeeuuuuh! ». Puis le capitalisme les a fait disparaître. Puis les ouvriers sous-payés travaillant douze-quatorze heures par jours. Pareil. Les ouvriers Chinois trimant pour un bol de riz. Pareil, ils achètent maintenant des I-Pads. Tout les os qu’elle a dû ronger pour trouver une part de marché, pareil.
            Puis, les homosexuels. Homosexuels qui peuvent être en couple, se pacser, s’afficher et parader en masse en pleine capitale sans être pogrommés, qui adoptent des enfants dans les faits avant l’apparition d’une loi les autorisant à le faire.

            Plus tôt la gauche rongera son os, plus tôt elle passera à un nouveau. Au fil du temps, ses « causes » deviendrons de plus en plus ridicules.
            Ils commencaient par s’indigner que des enfants de cinq ans travaillent à la mine, puis finissent par souhaiter que l’orphelin de cinq ans soit adopté par un couple de lesbiennes.
            En terme de ridicule et de de perversion, ils peuvent encore aller bien plus loin. Ne faisons pas obstacle à de tels progrès.

            • nathan dit :

              Et puis au bout d’un moment, la gauche devra bien choisir entre le nonos « immigration chance pour la France/islam religion de paix et d’amour » et le nonos des femmes et des homos égaux aux hommes blancs hétérosexuels.
              Le grand hic est là, on torture psychologiquement les petits fds dès la maternelle pour qu’ils approuvent pavloviennement l’antiracisme, l’égalité homme/femme, la non-violence et la tolérance, et au nom de cette idéologie on leur demande de tolérer la présence massive de gens racistes, mysogines, ultra-violents et fanatiques.

              Relativiser (et non pas approuver) les questions sociétales par rapport aux questions migratoires et mettre la gauche face à leurs contradictions me semblerait une stratégie politique plus intelligente. Mais force est de constater que s’attacher à ces débats, à la finance et à la souveraineté nationale (ou autrement dit à l’anti atlanto-sionisme) au lieu de l’immigration est un excellent moyen pour le droitard froussard de cacher sa dhimmitude.

              Soral a déjà montré la voie, le mouvement LGBT et les féministes ne pèseront pas grand chose par rapport à la tendance inéluctable de la république française à se soumettre peu à peu à l’oumma.

      • j.ax dit :

        « certainement pas d’une quelconque tradition… » genre Adam et Eve ? on verra dans dix, vingt ans ce qu’il en sera de cette grande expérience sociétale, les résultats de la fine éducation dans la félicité du « mariage pour tous »…. mais peut-être qu’ils en seront à réclamer le mariage pour tous avec les animaux… sur un sujet pareil, vous n’avez pas à vous laisser influencer par un abruti d’un camp ou de l’autre, même pas à les écouter, votre première réaction, naturelle, de bon sens, était la bonne.
        remarques très justes de nicolasbruno

        • nicolasbruno dit :

          Merci J.ax.

          A noter ce lien très intéressant sur VFR (merci à R. Marchenoir de m’avoir fait découvrir ce site):
          En quoi la Gauche pense que Homosexualité et Islam peuvent frayer ensemble (contrairement à ce qu’on peut naivement penser)

          http://www.amnation.com/vfr/archives/024184.html#jan27

          C’est un premier pas avant l’ouverture vers d’autres formes de communautés, incluant des formes de polygamie.

        • nathan dit :

          « genre Adam et Eve ? »

          Vous êtes sérieux là?

          « votre première réaction, naturelle, de bon sens, était la bonne. »

          Je n’ai toujours pas changé d’avis, s’il fallait absolument que je me prononce, je dirai « contre » bien évidemment, mais ce débat dans le contexte actuel n’a aucun intérêt.
          « Le mariage avec des animaux dans 30 ans », alors que si les choses continuent sur cette pente les blancs devront vivre dans des quartiers sécurisés, ça m’est un peu égal voyez-vous. Encore une fois je n’ai pas parlé d’approuver cette loi mais de prendre une certaine distance. Prendre à coeur cette question revient au final à donner raison sur toute la ligne à la gauche: on ne fait que s’incliner devant la toute-puissance étatique et blablater sur les meilleures façon d’atteindre le bonheur individuel au lieu de parler de l’avenir du peuple français et européen.

          @nicolasbruno

          « En quoi la Gauche pense que Homosexualité et Islam peuvent frayer ensemble (contrairement à ce qu’on peut naivement penser) »

          Nuance, je n’ai jamais dit que la présence de plus en plus massive de musulmans allait se retourner contre les homos, je ne pense pas du tout ça. Je parle de vision d’ensemble, entre d’un côté programmer les gaulois à avoir un comportement ultra-tolérant et de l’autre importer massivement des gens qui tapent sur tout ce qui ne leur ressemble pas. C’est ce décalage qui fait que le rejet de l’islam est quasi-unanime chez les fds (voir les derniers sondages), parfois même dans des proportions ahurissantes qui confinent au nihilisme (voir le cas Breivik).

          Oui, les homos et les immigrés musulmans ont des intérêts en commun et le savent, dans la mesure où les deux ont besoin d’un état fort et d’une idéologie égalitariste comme base du mythe national pour continuer à prospérer en ces contrées. Si je suis sceptique quant à l’utilité de s’impliquer autant sur le débat du mariage homo, ce n’est certainement pas pour espérer que le mouvement LGBT entende ma voix, mais pour rentrer dans le lard des droitards qui s’obstinent sur ces questions et laissent de côté celles qui sont vraiment importantes, en l’occurence la question ethno-civlisationnelle.
          Les muzz tolèrent les homos qui militent pour les droits des sans-papiers, mais ils tolèrent encore plus les réacs qui cachent leurs dhimmitude derrière des causes de droite de papier.

          • j.ax dit :

            oui assez sérieux en fait ^^
            bon de France je peux comprendre que cette débauche de singeries autour du mariage gay plus amusante à suivre qu’autre chose quand on arrive à prendre du recul, et que ce ne soit pas le plus urgent. Mais des gens que je connais sont sortis défiler, et pour eux les problèmes forment un tout, c’est une calamité de plus qui s’ajoute aux nuées de sauterelles.

        • XP dit :

          « on verra dans dix, vingt ans ce qu’il en sera de cette grande expérience sociétale, les résultats de la fine éducation dans la félicité du « mariage pour tous »

          En gros, c’est l’argument qu’on entend chez les anti mariages gays selon lequel il saperait à terme les fondements de notre société, c’est ça?

          je vous avoue que j’ai du mal à le comprendre… Pourquoi? Quels éléments vous permet de penser ça?

          En revanche, je vous fais remarquer que les opposants au divorce, à l’éducation permissive, etc, disaient la même chose il y a trente ou quatante ans, et on a rien vu venir… Parmi les cailleras qui peuplent les prisons, à mon avis très peu d’enfants de divorcés soixante-huitards^^. En revanche, beaucoup de types élevés à l’ancienne, par un patriarche buté qui devait leur filer des taloches pour un oui où pour un non.

          • la crevette dit :

            « Parmi les cailleras qui peuplent les prisons, à mon avis très peu d’enfants de divorcés soixante-huitards^^. En revanche, beaucoup de types élevés à l’ancienne, par un patriarche buté qui devait leur filer des taloches pour un oui où pour un non. »

            Hum, les cailleras qui peuplent les prisons sont « élevés » groupir par une horde de femmes et très peu d’hommes en fait. C’est la tribu. Pas de patriarches du tout.
            Les enfants de divorcés soixante-huitard sont plutôt en HP en fait.

          • j.ax dit :

            On ouvre déjà des bordels animaliers au Danemark…
            On ne peut pas vous donner complètement tort mais je pense qu’il y a de vrais gros salopards parmi la gauche qui n’est pas faite que de bisounours et ce qu’on appelle les soixante-huitards et que ce fait est très sous-estimé. Des gens qui poursuivent activement le mal et je voudrais les entendre en privé se lâcher sur la question du mariage gay et leurs vraies intentions. Comme autre exemple il y a cette infernale bande dessinée de l’ex de Pierre Bergé Yves Saint-Laurent, « La Vilaine Lulu ». J’ai connu aussi des enfants d’une famille dont le père était gay tendance gros pervers, au moins la moitié de ces enfants d’après ce que je sais ont été complètement bousillés… thanks for the memories, bonjour les souvenirs d’enfance. Aussi des faits quasi certains sur des bobos gay artistes (reconnus) qui font faire leurs petites affaires régulièrement au Cambodge. Des indices comme ça qui me font penser que c’est un projet monstrueux.

            • nathan dit :

              Voilà, vous voyez, vous parlez en moderne, en progressiste.

              « J’ai connu aussi des enfants d’une famille dont le père était gay tendance gros pervers, au moins la moitié de ces enfants d’après ce que je sais ont été complètement bousillés »

              Ce refus de la souffrance alors que c’est toujours des situations les plus difficiles que naissent les plus belles histoires. C’est un fait, les arts et l’humanité ont toujours avancé grâce à des gens qui avaient une revanche à prendre, une rancoeur à extérioriser, et c’est justement ça le plus funeste dans cette histoire de mariage gay: cette volonté que les homosexuels n’aient plus à rencontrer de difficulté du fait de leur statut. Si seul le risque que des enfants soient offerts à des pédophiles dérange sur cette question, je répondrai que si les services sociaux sont aussi rigoureux qu’ils le sont actuellement avec les hétéros ou les célibataires, ce risque est écarté, mais ça serait rentrer dans ce débat citoyen, et c’est justement je pense l’écueil à éviter, les fondations de ce qui est en train de détruire l’homme blanc.

              « Des indices comme ça qui me font penser que c’est un projet monstrueux. »

              Comme s’il n’y avait rien après la loi, comme si les choses étaient pliées une fois inscrite dans le code civil. C’est le piège systématique dans lequel plonge le réac, adopter les mêmes schémas mentaux que les gauchistes et au final faire dramatiquement plonger la société à gauche, la seule chose dont a été capable le FN jusqu’à présent.
              En mettant l’accent sur le choc des civilisations, en relativisant ces questions par rapport à la question ethnique, on fait d’une pierre deux coups. Cette société sans puissance et policée ne peut qu’avoir pour conséquence l’invasion migratoire, et celle-ci une confrontation directe avec le monde musulman, qui lui se fiche complètement du code civil et de la Déclaration de 1789, avec pour résultat l’obligation de se remettre en question d’une façon ou d’une autre.

            • j.ax dit :

              pédophilie: énorme problème à mon avis et le débat n’a rien de citoyen, voir comment les affaires Dutroux ou Franklin aux USA sont étrangement éteintes; les homos n’en ont pas le monopole sans doute, passons. Simplement, c’est déjà assez compliqué comme ça pour les gamins, pourquoi vouloir leur ajouter ça en plus, ces expériences d’ingénierie sociale dignes de Frankenstein? Parce qu’on est un salopard habité par les forces du mal qui se fout des conséquences, c’est à peu près ce que je pense ;)

            • XP dit :

              Et le fils dePhilippe de Villiers, il a été victime d’une ingenierie sociétale hasardeuse?

              Tiens, on l’a pas à la manif, Villiers, en train de gueuler que le mariage pour tous mettait les enfants en danger. Il avait dû rater son train^^

          • nicolasbruno dit :

            J’ai l’impression que ce dont il s’agit ici, cela tient du même processus que celui de la promotion de l’immigration massive justement. Le mariage pour tous, c’est pareil que « Touche pas à mon pote ».
            Un processus de culpabilisation de l’homme blanc, entrepreneur, hétéro, individuel, respectueux de son voisin, etc… Le mariage pour tous, c’est un nouveau mur qui s’effondre. Une nouvelle victoire contre l’occident. Et ce même homo occidentalus ci-dessus qui paiera plus d’impots divers et variés, qui sera plus sanctionné dans sa recherche d’emplois, etc… pour payer ce plus d’égalité.
            En supposant comme Nathan ou vous, qu’on s’en fout s’il y a un risque fort d’un peu plus d’enfants détraqués (ce que semble montré l’étude dont j’ai donné le lien plus haut), je pense que l’effet pervers se traduira par une accélération indirecte du processus de pourrissement.
            Dire que la seule question est ethnique, ce n’est pas voir qu’il y a un processus mental en oeuvre qui transforme les hommes en victimes, en losers.
            Vous pouvez enlever tous les arabes de France, il restera des millions de muzzs en France qui n’ont pas une goute de sang maghrébin.

            • XP dit :

              Bon, vous devez avoir raison^^

            • XP dit :

              Et puis, tenez, pendant qu’on y est, un point pour les anti-mariage gay:

              le seul socialiste qui n’a pas une tete à gifle est contre:

              http://www.leparisien.fr/societe/mariage-homo-les-reserves-du-maire-socialiste-de-lyon-26-10-2012-2267957.php

            • nathan dit :

              « Dire que la seule question est ethnique, ce n’est pas voir qu’il y a un processus mental en oeuvre qui transforme les hommes en victimes, en losers. »

              Je n’ai pas dit ça, j’ai dit que prendre au sérieux les thèmes imposés par la gauche ne faisait que aboutir peu à peu à leur victoire totale.
              La réalité est que le gauchiste dit que les poissons n’ont pas besoin de vivre dans l’eau pour vivre et vous traite de fachiste et vous interdit de débattre si vous prétendez qu’un poisson est fait pour vivre dans une rivière ou dans la mer. Il ne vous autorise qu’à prétendre qu’en l’arosant de temps en temps, ça pourrait faire l’affaire. C’est ce que fait la droite depuis 60 ans, et le seul résultat est d’avoir gauchisé la société dans des proportions incroyables en donnant une crédibilité à leurs délires. La seule parole sérieuse à prononcer est de leur signifier, ainsi qu’à un plus large public possible, que malgré tous leurs mouvements de bras, les poissons ne cessent de mourir hors de l’eau.
              La question ethnique et du choc des civilisations est l’instrument idéal pour ça: les gays sont des personnes comme les autres? Allez le dire à la cité d’à côté…A…itz justifie l’immigration massive? Marrant, on ne peut même plus l’enseigner dans les ZEP.
              J’ai parlé de leur faire sentir que leur système est du carton-pâte, pas de les approuver sur certains points.

              Le plus dramatique n’est pas qu’une loi sur le mariage gay va passer, mais que des gens soit-disant de droite en viennent à se trouver des accointances avec les barbus pour des raisons de « valeur ». Que l’homme de droite ait finit à force par se convaincre lui aussi que les poissons peuvent vivre hors de l’eau.

            • nathan dit :

              Pouvez-vous valider un de mes commentaires SVP?^^

Laisser une réponse

Vous devez avoir un compte et être connecté pour poster un commentaire.

Trackbacks

Faire un trackback
Titre :

Lien :

Description :

Fermer