Frak me

Ilys girls — Article écrit par le 1 mars 2012 à 6 h 51 min

Nos cerveaux ne seraient pas sexués.

Langage, mémoire, raisonnement, perception, motricité… La majeure partie des études révèle des aptitudes globalement équivalentes chez les garçons et les filles. Et plus les échantillons analysés sont grands, plus les différences s’estompent : les variations entre les cerveaux d’individus du même sexe sont bien plus importantes que celles existants entre hommes et femmes !

Reste que, malheureusement, de manière persistante, odieusement persistante même, des différences physiques autres existent par ailleurs.

Or, il serait admis dans la communauté scientifique que l’espèce humaine ne soit pas qu’un pur cerveau.

Ce que je peux confirmer en regardant les photos ci-dessous.

Foutre.

On n’en sort pas.

Étiquetté :

    12 commentaires

  • Nicolas dit :

    « La majeure partie des études » est donc faite par des gens comme ça :

    études

    • Restif dit :

      Nicolas :voici l’une des meilleures réponses-commentaire que j’ai lues depuis bien longtemps! (il est vrai que je n’en lis plus guère depuis quelques mois mais ça ne change rien sur le fond).

      « La majeure partie des études », comme bien des choses en ce sinistre pays et ailleurs d’ailleurs est sous la coupe du politiquement correct. La science refuse les données de l’expérience, ce qui pour une science est bien étrange. Sur un nombre grandissant de sujets, ce n’est pas la vérité qui compte mais un ersatz vendu sous ce nom est qui correspond point pour point à un dogme intraitable. On en est arrivé à une terreur qui fait que la simple expression d’une opinion subjective (et objective mais le grave est que donner son point de vue mérite le bûcher médiatique) comme celle de Guaino sur les peuples secondaires déclenche le hourvari des médiocres. Enfin, au moins le conseil constitutionnel nous aura-t-il fait le plaisir de rayer une loi ridicule (l’état tend de plus en plus à s’ingérer dans ce relativisme qu’on nomme vérité historique mais qui pour relatif qu’il soit n’appartient certes pas à l’état qui s’immisce encore et encore là où il n’a rien à faire). Si seulement on pouvait rentrer par cette brèche pur démolir la loi Gayssot… (et la Taubira qui stipule entre autre dans son article 2 : « Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent.  »
      Il s’agit là, évidemment, de la « traite dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes » et qui  » constituent un crime contre l’humanité. ». cette façon de rédiger permet de se détourner d’une autre traite dont on ne veut pas parler…et qui continue. Ah les Tartuffe! Ce qui me met le plus en mode dégoût chez ces gens là, ce ne sont pas leurs idées économiques, ce sont leurs mensonges et leur ton de prédicateurs.Et on va avoir droit aux retour des moralisateurs. Déjà Hollande et son hyperbolesque démagogique 75% d’impôt qui rapporteront peanuts à l’état. Passons…

  • la crevette dit :

    Ça n’est pas plutôt « freak me » ?

    (bonsoir Restif!!)

    • Restif dit :

      Bonjour très chère Crevette!. Je veux croire que la grande paix bleu du ciel intérieur entoure de son étreinte votre exquise famille et que la benjamine avance chaque jour d’un pas vers les lendemains patients qui l’attendent, pour son bonheur.
      Vous DEVEZ savoir que je suis très loin de vous oublier. Je ne serai pas toujours aussi enserré dans les rets de l’obligation, et puis je accommoderai, m’habituerai et dégagerai du temps.

      Pour « Freak me » de toute façon ce n’est pas de l’anglais non plus, freak(e, tant que verbe of course) est intransitif sauf à être suivi d’une préposition telle qu’ »out » mais « in » n’existe pas précédée de freak. Oserai-je l’incroyable hypothèse que nous sommes ici dans l’univers du jeu de mot bilingue type « frak …assé ».
      Freak, frak froc…

    • SSX dit :

      Non, frak, cf. Battlestar Galactica.

  • gabriel dit :

    La diversité bielorusse: des brunes, des rousses, des blondes…

    http://englishrussia.com/2012/03/02/miss-belarus-2012-part-ii/

  • Bobophobe dit :

    Que de mauvaise foie (si, si)! C’est totalement ignorer les résultats du colloque rwandais du 23 Mars 2009 (http://img706.imageshack.us/img706/1696/43454286.jpg) qui portait sur le transgenre. Vous vous attardés sur des détails physiques, parce qu’avant on nous ressassait, pour faire plaisir au femelles, que les lobes des madames étaient mieux interconnectés que celui des mossieurs, et tout ça quoi. Par exemple, il a été exposé, lors du colloque mentionné plus haut, cette étude portant sur un échantillon de plusieurs milliers de personnes, que les hommes et les femmes saignaient pareils après un coup de machette (à poids et sections équivalents, les hommes et les femmes saignaient pareil). S’étonner que le cerveau soit pas sexué, alors que même nos sexes remplissent des fonctions identiques, c’est vraiment se moquer du monde. Et c’est pas avec des photos de bonnes femmes à poil qu’on détient la vérité scientifique (http://img825.imageshack.us/img825/9448/62880101.jpg).

Laisser une réponse

Vous devez avoir un compte et être connecté pour poster un commentaire.

Trackbacks

Faire un trackback
Titre :

Lien :

Description :

Fermer