Archives pour avril 2011


Programme du PS

Politique — Article écrit par le 7 avril 2011 à 11 h 29 min

Première fois de  ma vie que je vais sur le site du PS, vous savez ce parti de professeurs à la retraite… et conseillers généraux, pour aller examiner d’un peu plus près leur programme. Franchement, c’est pas bandant du tout, alors quelques mesures pour rire:

  • Pour encourager les comportements écologiques: une TVA éco-modulable.
  • Pour les retraites, nous rétablirons l’âge légal à 60 ans et nous engagerons la réforme des retraites promise aux Français, fondée sur des garanties collectives, permettant des choix individuels et assurant l’avenir des régimes par un financement du premier au dernier euro. Pour organiser sa vie, chaque Français disposera d’un compte temps-formation.
  • Pour une plus juste répartition des richesses: Nous limiterons les rémunérations abusives : rémunérations variables n’excédant pas la part fixe, écarts de rémunérations de 1 à 20 maximum dans les entreprises à participation publique, présence des salariés dans les conseils d’administration ou de surveillance et les comités des rémunérations.

Alors là je m’interroge. La Gauche et le PS ont crié au scandale au moment de la loi sur la Burka répétant à l’envi que c’était une folie de faire une loi pour 2000 burka en France. Donc cette loi, le rapport de salaire de 1 à 20 pour les entreprises à participation publique concerne combien de patrons: 5, 10, 15, 20, 100 maximum.

Bon, en fait, c’est très chiant leur programme, pas rock’n roll du tout…aucune mesure forte, du charabia de bac+5 en sciences économiques et humaines avec du langage de modernoeud pour faire des appels du pied à bobo, modulable, écolo-tva, facture énergétique, superprofits, 300 000 emplois jeunes d’avenir…c’est ici.

Bon revenons à des choses sérieuses. Je lance comme idée pour les primaires socialistes que chaque candidat fasse montre de son patrimoine personnel avant les élections, le vainqueur devra le faire pour l’élection présidentielle, alors autant le faire lors des primaires. Si tel est le cas, je donne pas cher des chances de DSK, connue la jalousie et la haine crasse des adhérents du PS envers l’argent, tradition héritée de Mitterrand « l’argent qui corrompt…. ».


Dans les lombes

Ilys girls — Article écrit par le 7 avril 2011 à 9 h 53 min

Pendant très longtemps j’ai cru, jeune fou que j’étais, que c’était la rondeur qui m’attirait. La beauté d’une courbe parfaitement dessinée. Le galbe magique. Or, je n’aime pas du tout les rondeurs sur une voiture par exemple. Tout cela ne collait donc pas. Il m’a fallu quelques années pour comprendre que ma fascination tenait non pas tant à la fesse elle-même (même si une jolie rondeur joue bien sûr) qu’à la chute des reins ou bas du dos. Et cela qu’on regarde la femme de dos ou de côté. On retrouve très bien cela sur les flancs d’une BMW série 1 coupée par exemple.

Étiquetté :

Fanatisme religieux

Actu — Article écrit par le 6 avril 2011 à 22 h 34 min

Le nombre de crédits immobiliers a ainsi progressé de 18% par rapport à 2009 et retrouvé un niveau supérieur aux années qui ont précédé la crise.(…) Profitant de l’amélioration de la conjoncture et des conditions de taux historiquement basses, 1,38 million de ménages a emprunté en 2010 pour habiter un logement ou l’acquérir pour le mettre en location, et éventuellement pour le rénover.

Paradoxalement, La proportion des ménages français détenant un crédit n’a plus été aussi faible depuis 15 ans (…) Egalement pour la première fois depuis 15 ans, le nombre de ménages détenant un crédit immobilier (30,5%) est supérieur à celui ayant un crédit à la consommation (30,1%).

Jamais, depuis très longtemps, la part des Français ayant un crédit à la consommation n’avait été si basse.

Elle n’a l’air de rien, cette information… Pourtant, elle vaut largement les 300 meilleurs pages que pourraient écrire à vingt mains les dix meilleurs économistes du monde, et je m’en vais vous expliquer pourquoi : si l’on discute avec un contempteur du capitalisme et de la société de consommation (on a le droit d’être jeune et de ne pas savoir encore que ça n’est pas enrichissant, de discuter avec ceux qui ne pensent pas comme nous), que ce soit un communiste ou un catholique à babouches, il commencera toujours par instruire leur procès en avançant qu’avec la crise, les gens s’appauvrissent de plus en plus… Quand vous lui ferez remarquer que c’est rigoureusement faux, que jamais les français n’ont jamais été aussi riches et que depuis le début de la crise en 1973, ils n’ont pas cessé une seule année de s’enrichir, il vous sortira son joker : oui, mais en s’endettant de plus en plus, jusqu’au jour où ils ne pourront plus payer… Fouillez votre mémoire, et vous verrez, ça ne rate jamais.

Je sais comme Flaubert que la bêtise, c’est de conclure, mais il me semble tout de même qu’avec une telle pièce dans le dossier, l’affaire est close: les adversaires du libéralisme et de la société de consommation ne parlent jamais d’économie et ne défendent jamais des opinions mais des croyances… A elle toute seule, cette information démontre qu’ils ne pensent pas que le capitalisme est une catastrophe actuelle ou future pour le petit peuple mais qu’ils le croient, comme on croit que Gilbert Tronchart, ancien représentant en chaussettes et grand Maître du Temple Solaire est le fils qu’une extra-terrestre a eu avec le Christ, et ils croient à la chute prochaine du système capitaliste comme on croit que Gilbert va tous nous emporter dans sa fusée, à  la veille de fin du monde, qui aura lieu le 13 septembre 2012 vers les cinq heures du soir, heure française.

Merci de votre attention.


Débat public en République sociale du Frankistan

Actu — Article écrit par le 5 avril 2011 à 19 h 52 min

La population fait de plus en plus savoir par les urnes qu’elle n’en peut plus de l’Islam et des musulmans, qu’il serait grand temps de les stigmatiser, c’est à dire parler d’eux librement et confronter les opinions de ceux qui voient dans leur présence un problème avec celles des gens qui ne voient rien…. C’est du reste une presque obligation, dans un pays libre, que de se montrer du doigt les uns les  autres en permanence, de mettre en accusation des catégories entières de la population et  danser sans cesse au bord de la guerre civile sans y tomber jamais…. C’est en tout cas la seule solution que l’on ait trouvée pour se garder de toutes les religions de paix, de cette mauvaise passion pour la paix qui imbibe tant les totalitaires qu’ils ne supportent pas la moindre stigmatisation ni l’ombre d’une guerre civile sémantique, au point de creuser des charniers pour  y mettre les belliqueux… C’est avoir une définition paresseuse de la liberté d’opinion, que de la résumer au droit à se contredire et s’engueuler… Les hommes libres doivent surtout pouvoir s’accuser, sans quoi ils  s’engueulent sur rien, en retenant leurs coups et en caviardant leurs analyses avant même que le censeur n’ait à le faire. 

 Pour lui répondre, ses représentants ont improvisé un débat entre ceux qui ne veulent pas d’un débat sur l’Islam qui pourrait être stigmatisant pour les musulmans et ceux qui ceux qui souhaitent l’organiser pour que l’on puisse conclure à la fin qu’il ne faut pas stigmatiser les musulmans…. pour le dire autrement, le droit de  parole que l’on use à dire qu’il ne doit pas y avoir de liberté de parole s’appelle en France liberté de parole, pareil à ce qu’en URSS il était vivement conseillé de critiquer les dirigeants que l’on ne trouvait pas assez socialiste, et parce que ça relevait du droit de parole en pays socialiste, il fallait débattre du sujet et  s’abonner au journal contestataire Krokodil.

Ainsi, on monopolise le crachoir pour dire qu’il ne faut pas parler de l’Islam et stigmatiser les musulmans, ce qui permet dans la foulée de se plaindre qu’on ne parle que de l’Islam et que l’on stigmatise les musulmans… Pour le coup, ceux à qui l’on explique qu’ils n’auront pas la parole s’entendent dire dans la foulée que l’on entend qu’eux et qu’il va falloir que ça cesse.

Dieu que c’est laid, la démocratie, et tellement contraire à la liberté d’expression… Il n’est pas étonnant que le seul pays où elle est un droit constitutionnel soit les USA, c’est à dire non pas une démocratie mais une monarchie dont le monarque est la constitution, et ceci n’est pas une simple formule: c’est le seul  parmi ceux pratiquant le suffrage universel où les votants sont minoritaires sans que personne ne s’en n’émeuve, alors qu’au pays de la Halde et du blasphème idéologique on croit voir des chars à l’horizon quand  le taux de participation passe en dessous des 70% et qu’il s’éloigne ainsi des 98% observés dans les démocraties bananières comme le Mexique… Si même le plus liberticide des présidents US ne pourrait pas toucher à ces deux libertés consubstantielles que sont le droit d’avoir une arme et d’ouvrir sa gueule, c’est bien parce qu’une écrasante majorité n’aurait pas voté pour lui, et même qu’une petite majorité  se foutrait tellement de sa personne ou sa fonction qu’elle n’aurait même pas pris la peine de se prononcer pour son adversaire.

Le lien entre la liberté d’expression et  celle de se balader avec son flingue dans la rue est l’une de ces évidences qui aveuglent tellement  qu’on ne les voit pas: Aux USA, Robert Redeker n’aurait pas besoin de se cacher, puisque un musulman s’avisant de pénétrer dans son jardin serait mort criblé par les balles des voisins à la fenêtre avant d’arriver sur le palier, et aucun éditorialiste ne se verrait de fait interdit de lui emboîter le pas ou même de le défendre…. C’est l’une des premières mesures qu’avait pris Adolf Hitler, ça, que de supprimer le droit au port d’arme… Il savait bien qu’on doit choisir entre la liberté de parole et la liberté de faire taire par la menace et l’intimidation…. On peut dire par extension qu’il existe un lien entre le laxisme à l’égard des racailles et les atteintes à la liberté d’expression, que toutes choses  égales par ailleurs  la gauche aime ses délinquants comme les soviétiques aimaient en leurs temps ses droits communs, parce qu’ils pressentent plus ou moins inconsciemment qu’il vaut mieux laisser quelques psychotiques en liberté, si l’on veut intimider les Chalamov putatifs. 

Si les américains jouissent encore du premier amendement, c’est parce qu’ils ont le droit aux armes, donc, mais aussi celui d’appliquer via leurs juges élus des peines de mort ou de 834 années de prison à ceux qui, en liberté, pourraient donner l’envie au tyran de s’en faire des alliés  contre Chalamov…. Les crapules communistes ou affiliés  savent tout cela mieux que personne,  et ce n’est pas sans calculs qu’ils crient au racisme et à l’islamophobie…. Ils savent que ça ne tombe pas dans l’oreille des sourds mais de petites frappes suspendues à la même ligne politique qu’eux…


Rap Français

Politique — Article écrit par le 5 avril 2011 à 18 h 13 min

Comme beaucoup, j’ai eu une période durant laquelle, je me suis intéressé au rap, d’abord américain et ensuite français. Avec le recul nécessaire, j’ai compris deux-trois choses…La première est que le rap français est au rap ce que le rock français est au rock. Trois quatre groupes valables, pour chaque genre musical, en Français. Le reste n’était que de la mauvaise imitation de ce qui pouvait se faire aux États-Unis. En effet, qui en France à part NTM et IAM, peut essayer de tenir la comparaison avec ce qui se fait outre-atlantique. L’âge d’or du rap français commence en 93-94 et s’arrête vers 1998. On peut se demander pourquoi une telle période, relativement courte au final. Tout simplement, du fait du législateur. En effet, prenez le début des annés 90, Gainsbourg est mort, rien de génial au niveau musical en France…l’industrie se meurt…la loi Toubon qui impose 40% de musique en langue française en diffusion sur les radios. Il fallait donc deux choses pour nos maisons de disques: de la nouveauté et des chanteurs français…le rap avait cet aspect novateur, on a été cherché ceux qui représentaient cette musique en France si bien qu’entre 94 et 98, n’importe quel type qui arrivait de banlieue avec une maquette se faisait produire. Assez savoureux de constater que 99% des rappeurs Français doivent leur carrière à des types comme Lang et Toubon, doivent les quelques argents qu’ils ont gagnés à ceux qu’ils insultent à longueur de journée…De plus, l’idéologie du rap est assez libérale, du moins aiment-ils le croire, lorsqu’ils doivent leur succès à une distorsion de marché propre à la France. Évidemment, l’aspect de fraîcheur du rap s’est vite atténué dû à une trop grande production de trop mauvaise qualité…ils ont juste été remplacés par la nouvelle scène française, Delerme, Benabar et autres chansonniers.

Ces connards de rappeurs pourraient au moins avoir la reconnaissance du ventre, mais ils passent leur temps à insulter les politiques qui ont fait leur carrière. Pathétique mais tellement prévisible.


Va cracher dans ton coin

Actu — Article écrit par le 4 avril 2011 à 2 h 26 min

La mucoviscidose. Vous savez, c’est cette maladie dont nous sommes régulièrement informés par de grandes messes télévisées de la solidarité, appelées Virades de l’Espoir, que la recherche d’un traitement progresse. Cette maladie développe – entre autre – comme charmant symptôme l’encombrement des voies respiratoires du malade par du mucus ; ce qui l’empêche d’avoir une respiration normale. Les bronchites à répétition dont il est atteint détruisent au fur et à mesure ses poumons. Le patient dans un cas sur deux meurt avant 30 ans.

En ce moment un spot télé est diffusé montrant une petite fille toute mignonne, les yeux écarquillés, fêtant son anniversaire (qui sait peut-être son dernier), entourée de parents et d’amis, elle se tient devant son gâteau, et essaye à plusieurs reprises de souffler sur les bougies pour les éteindre. En pure perte car malheureusement elle manque de souffle. Ce qui devait être un moment de joie devient une manifestation de sa maladie. Je vous ferai grâce du message ensuite relayé avec conviction vous incitant à faire un chèque pour l’aider. Il y a de quoi fendre le cœur d’un criminel de guerre.

Mais faites-vous violence, il faut absolument résister à ces jérémiades qui n’ont pour seul but que de vous dévoyer. En toute chose gardez à l’esprit que vous êtes un être raisonnable, froid et calculateur. Un capitaliste. Vous voulez faire une bonne action déductible de vos impôts ? Vous ne craignez pas les regards de cockers jetés par de petites filles mourantes ? Très bien, mais pensez avant tout investissement. La mucoviscidose est une maladie génétique rare. Si vous n’êtes pas atteint vous ne le serez jamais. Et même si vous voulez avoir des gosses, pensez que seulement un nouveau-né sur 3500 en France est touché par cette affection, et encore sur prédispositions génétiques. Autant dire que n’avez aucune crainte d’en être impacté.

Faire un don pour une bonne cause est une chose, gaspiller votre argent en pure perte sans espoir de retour sur investissement en est une autre. Pour marier l’utile à l’agréable donnez pour la recherche sur le cancer. Si vous vivez suffisamment longtemps, vous avez toutes les chances du monde d’être confronté un jour au l’autre à cette maladie. Tout le monde a le cancer. Vous aussi vous l’aurez. Pensez qu’en investissant aujourd’hui, vous pourrez certainement dans quelques décennies gagner quelques années de vie supplémentaires, ce qui n’est pas négligeable.

Soyez généreux avec vous même, donnez pour le cancer.

_________________________________

Publié le 20 septembre 2005.

Étiquetté : , , ,

Enfin

Sozial — Article écrit par le 1 avril 2011 à 8 h 38 min

Enfin !

Enfin la prostitution risque de devenir interdite en France.

Il n’existe pas de prostitution libre, choisie ou consentie

Nous dit notre ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot. Ce qui amène celle-ci à évoquer la pénalisation des clients.

Cette pénalisation est, en vérité, contrairement à la pénalisation de certaines transmissions du sida, une excellente chose.

Si je n’y vois aucun inconvénient c’est, bien entendu, parce que je ne suis pas client de prostituées. Pour une multitude de raisons. Des préoccupations hygiéniques déjà. Ensuite, si on veut vraiment tirer son coup, il n’est pas nécessaire de payer de cette manière. Non, il vous suffit de sortir le soir. Au final cela ne vous reviendra pas plus cher. Mais vous aurez bu. Vous aurez l’illusion d’une propreté plus grande. Vous aurez au moins joué le jeu de la séduction. Et puis c’est également meilleur pour l’ego.

Disons le franchement, il n’y a, aujourd’hui, aucune bonne raison qui justifie d’aller voir une prostituée. A part si vous n’avez pas les moyens de vous taper des jolies jeunes filles et que vous n’aimez que celles-ci. Ce qui signifie que vous êtes tout à la fois pauvre, moche et con. Sinon, si vous n’avez pas ne serait-ce qu’un seul élément de ce triptyque, vous n’avez aucune raison valable pour ne pas accrocher une jolie jeune fille. Bref, on peut tourner les choses dans n’importe quel sens, voir une prostituée aujourd’hui, c’est le signe indubitable que vous êtes un loser de haut niveau. D’ailleurs quasiment personne n’avoue fréquenter des prostituées. C’est la honte. Il n’y a rien à sauver.

La pénalisation va changer un peu cela.

Désormais, il y aura le petit goût de l’interdit, de la faute (pénale) et de l’opprobre public. Jusqu’ici, tant que vous ne risquiez rien, la seule excitation que vous pouviez ressentir était le risque que votre femme ou votre entourage soit au courant si vous n’avez vraiment pas de chance. C’était un peu mince. Et les choses n’allaient pas en s’arrangeant avec l’idée récente et dégueulasse de réouvrir les maisons closes.

Alors même que les maisons closes c’est un peu l’équivalent pour le sexe des bus médicalisés pour les toxicomanes.

C’est, autrement dit, enlever toute signification sociale déviante à un geste dont l’intérêt tient précisément, pour une bonne part, à sa déviance -à l’origine tout du moins. Quel est l’intérêt de ce faire un fix dans un bus propre, à l’intérieur blanc médical aseptisé, avec des infirmières, des médecins et des seringues propres ? Hein ? Autant devenir fonctionnaire dans l’administration territoriale.

Eh bien il en va de même pour le sexe tarifé légal et organisé dans une maison close. C’est une hérésie. C’est Orwellien. Rien d’étonnant à ce que les semi-demeurés de Canal + aient sorti une série française sur ce sujet. Et que ce soient des députés UMP qui aient évoqué à un moment la réouverture de ces maisons, rêvant de cadre juridique, d’assistantes sociales et de contrôles multiples (dont fiscaux).

Les pratiques sociales les plus agréables sont celles qui ne sont pas -ou faiblement- encadrées. L’idéal étant qu’elles soient également illégales.

Titre :

Lien :

Description :

Fermer